La vie SDF au Luxembourg

Home   Nouveautés   Actualité   allu homepage   Contact

Merci à tous les Pères et Mères Noël!

Des gens qui partagent
Noël est loin d’être l’un de mes jours favoris. D’une part, c’est la fête par excellence où se manifestent tous ces mensonges et faussetés de la société et des gens au Luxembourg, de l’autre, tous les magasins étant fermés, il même une corvée de trouver un café pour tremper mes tartines. J’ai aussi un peu l’impression qu’il y a, durant cette période de fêtes de fin d’année, encore plus de gens que d’habitude qui, passant devant mon gobelet de manche, éclatent de rire, se moquent de moi, font de sales blagues, comptent leurs billets ou éprouvent du plaisir de voir des sans-abri assis dans le froid dans l’espoir d’avoir un peu de Noël pour eux-aussi.
Mais Noël, c’est aussi rencontrer des gens qui ont un grand cœur, peut-être le découvrant ou s’en rappelant justement durant cette période. J’ai eu pas mal de visites dans «my home is my castle», non seulement de ceux qui passent me voir et m’offrent quelque chose régulièrement, mais aussi de gens qui m’y ont vu durant tout ce temps que je m’y ai installé avec mon sac de couchage et mon laptop et qui jusque là n’avaient jamais eu l’idée ou le courage de me parler. Discussions et passés un bon moment ensemble avec les uns, plein de cadeaux reçus des autres: deux paires de souliers, un sweat-shirt avec capuchon, des vêtements et sous-vêtements chauds et même un costume de ski, des sacoches pour ranger mes affaires, jusque là gardées dans des sacs poubelle, de la nourriture, de la bûche et des biscuits, un beau panier plein de bonnes choses, comme on l’offre lors d’une fête à des amis. Il y avait même un jeune qui a cuisiné pour moi!
Des gens qui ne marchent pas avec le troupeau d’agneaux qui n’a d’autre intérêt que de courir derrière l’argent, de faire du shopping dans les magasins de luxe ou de s’éclater dans les boîtes, bourrés d’alcool, d’herbe et de pilules tout genre. Des gens qui sont restés humains, qui ont su gardé des sentiments, qui ont un cœur qui n’est pas juste une pompe à sang. Pour les gens ‘normaux’ au Luxembourg anno 2017 cela peut être difficile voire impossible à imaginer, mais partager peut bien être un plaisir et il y a (et il y aura toujours) des gens qui continuent à croire à l’Homme, à la bonté en lui, à un meilleur monde, plus juste et plus humain, au rêve. Merci à tous ces Pères et toutes ces Mères Noël qui sont passés me voir et qui m’ont montré une nouvelle fois que cela vaut la peine de continuer à me battre pour mes droits, de garder l’espoir, de croire au futur, de rêver de demain...
allu, décembre 2017